FAQ: Kilimandjaro

De quelles expériences ai-je besoin pour grimper le Kilimandjaro ?
Toute personne un peu entrainée peut y accéder mais cette ascension bien que peu technique est à prendre au sérieux du fait de son élévation (5895m). La montée se fait prudemment pour permettre aux grimpeurs de s’acclimater à l’altitude. La présence d’une petite quantité de neige au sommet ne nécessite pas l’utilisation de chaussures à crampons ni de piolet à glace. Vous rencontrerez peut être (selon la route empruntée) quelques sections d’escalade qui vous demanderont d’utiliser vos mains. Ce trek, pas facile, exige une bonne condition physique. Avec un peu d’entrainement, un équipement adapté, une grande motivation vous atteindrez le sommet !

Quelle est la meilleure période pour monter le Kilimandjaro ?
La montée peut s’effectuer toute l’année. Même si le climat varie considérablement à des altitudes différentes, voici quelques informations à savoir : les mois habituellement recommandés pour l’ascension sont Janvier à début Mars et fin Juin à Octobre, périodes avec moins de précipitations grâce à un ciel sans nuage matin et soir. Les températures moyennes au sommet varient peu durant l’année.

Selon des recherches scientifiques Février, Juillet, Août et Septembre sont des périodes sèches. La saison des pluies se situe en Avril et Mai, ce sont les mois les plus chauds. De gros nuages peuvent réduire la visibilité, provoquer de la neige au sommet et de la pluie sur les pentes basses.

La saison sèche la plus longue commence au mois de Juin, lors de l’arrivée de l’hiver dans l’hémisphère sud. Les températures sont plus fraîches mais le ciel dégagé assure un panorama à couper le souffle. Le mois d’octobre, un peu plus chaud, a des journées claires, mais une zone de brume peut entourer la montagne au niveau de la zone des landes.

Pendant la petite saison des pluies en Novembre, Décembre, la forêt tropicale peut être plus humide et la neige plus abondante au sommet. Les nuages se dispersent dans la soirée offrant ainsi une belle visibilité au petit matin. Les grimpeurs rencontrent parfois en Décembre de violents orages avec foudre, plus particulièrement sur les pentes nord et ouest du Mont Kilimandjaro.

Nous remercions Dr Douglas Hardy, climatologue Américain de l’université du Massachusetts étudiant les glaciers et les chutes de neige sur le Kilimandjaro, pour ces informations sur le climat.

Quelle est le climat sur le Kilimandjaro ?
Dans la forêt, à basse altitude, un temps chaud et humide avec des températures autour de 25-30°c vous accompagne. Au cours de votre montée, les jours 2 et 3, le thermomètre oscille entre 15 et 22°c avec une atmosphère plus sèche. Encore plus haut, les températures chutent et peuvent atteindre des valeurs négatives le soir. Au sommet, la moyenne de la journée est d’environ -4°C descendant pendant la nuit à environ -10°c. Avec le vent, les températures ressenties peuvent être plus basses (-15 à -23°C).

Quelles voies nous recommande SENE ?
Toutes les voies utilisées par SENE sont excellentes. La meilleure dépend du type d’ascension que vous recherchez. Pour Simon Mtuy (le fondateur de SENE) la voie Lemosho Crater est sa favorite.

  1. C’est la plus belle avec des panoramas magnifiques.
  2. C’est la moins fréquentée.
  3. Les jours supplémentaires sur la montagne permettent aux grimpeurs de s’acclimater diminuant les effets du mal des montagnes.
  4. Les heures de marche par jour sont moins longues et le dénivelé est moins important que sur les autres voies.

A cause du #3 and #4 (mais aussi du #1 et #2), la voie Lemosho Crater a un taux de réussite élevée comparée aux autres sentiers. 95% environ de nos clients utilisant cette voie atteignent le sommet contre 85% de réussite sur la voie Machame.

Quelles différences entre la voie Lemosho et la voie Lemosho Crater ?
La voie Lemosho et la voie Lemosho Crater utilisent le même sentier. L’une (Lemosho) se déroule en 8 jours, sans arrêt dans le cratère. L’autre (Lemosho Crater) se déroule en 9 jours avec une nuit dans le cratère. Après un réveil matinal, il vous reste 45 minutes à une heure pour atteindre le sommet au lever du soleil.

Comment est constituée l’équipe de montagne qui accompagne les grimpeurs ?
L’équipe de montagne est constituée de guides, porteurs et d’un chef cuisinier. L’habituel ratio est de 4-5 membres pour un client, selon la taille du groupe. Pendant la montée, des tentes et des repas complets leur sont fournis. Leurs signes vitaux sont surveillés chaque jour et ils sont bien équipés pour l’ascension. Tous reçoivent un salaire équitable. SENE soutient les efforts de « Kilimanjaro Porters Assistance Project » (KPAP) et veille sur les bonnes conditions de travail des porteurs conformément à sa politique éthique.

Pour plus d’informations : http://fr.nomadicexperience.com/propos-des-porteurs-du-kilimandjaro/

Quel est le montant approximatif des pourboires donné à l’équipe de montagne ?
C’est une tradition que les Européens connaissent peu. Vous trouverez ci-dessous nos recommandations et nos conseils pour vous aider à planifier ce budget.

Sachez que tout le personnel travaillant avec SENE reçoit un salaire juste et équitable. Aucun d’entre eux ne compte sur les pourboires comme unique ressource financière. Cependant, ces derniers leur apportent une assistance financière supplémentaire toujours appréciable dans les pays en voie de développement.

Nous suggérons que chaque grimpeur calcule son budget pourboires comme suit : US $ 40 à US $ 70 par jour passé en montagne.

Que savoir pour choisir la bonne compagnie d’ascension du Kilimandjaro ?

Il existe plusieurs douzaines de compagnies qui offrent ce service en Tanzanie. Comment choisir ? Voici une liste de détails importants à savoir pour vous aider à faire le tri.

  • Elle s’intéresse à votre niveau d’expérience en montagne (plusieurs d’entre elles cherchent juste à se faire de l’argent).
  • Elle a son bureau basée en Tanzanie.
  • Elle fréquente les meilleures voies d’ascension.
  • Elle offre suffisamment de temps pour l’acclimatation. Plus vous passez de temps sur la montagne plus vous avez de chance d’atteindre le sommet.
  • Elle possède des tentes et des équipements de bonne qualité.
  • Elle travaille avec des guides de montagne expérimentés.
  • Elle a un système de communication adéquate (téléphone portable ou radio)
  • Elle propose une bonne variété de nourriture nutritive et de l’eau filtrée
  • Elle utilise un bon matériel de sécurité en montagne (et sait s’en servir)
  • Ses guides connaissent les règles de secours lorsqu’un client déclenche les symptômes du mal des montagnes.
  • Elle prend soin des porteurs en leur fournissant des tentes, des sacs de couchage, de la nourriture de bonne qualité, des vêtements appropriés, et un salaire équitable.
  • Elle respecte l’environnement et ramasse les déchets

La compagnie SENE respecte t-elle une politique environnementale ?
SENE est membre de l’organisation internationale « Leave No Trace® » et suit avec sérieux les 7 règles éthiques des activités de pleine nature. Nous transportons des toilettes portables à chaque campement et utilisons des sacs Cleanwaste® (importé des USA par nos clients) pour les déchets organiques. SENE travaille actuellement avec les autorités locales afin de mettre en place un système écologique de ramassage des déchets sur la montagne.

A quoi ressemblent les menus sur la montagne ?
Pendant l’ascension, les repas sont délicieux et vous apportent les bienfaits d’une alimentation nécessaire à chaque journée de marche. Les menus sont variés. Nous sommes en mesure de préparer des repas spéciaux pour nos clients ayant un régime spécifique (végétarien, végétalien, sans gluten…). Nous travaillons avec des chefs expérimentés qui cuisinent tous les plats sur la montagne.

Une petit déjeuner typique se compose de porridge, d’œufs brouillés, de pain perdu, de bacon, de toasts, d’une variété de fruits de la région (ananas, oranges, bananes, mangues, papayes, pommes, pastèques…), de café provenant de Mabhe Farm, thé (et infusion) et chocolat.

Le déjeuner est fait de pain, viande, thon, fromage, soupe fraiche faite « maison », beurre de cacahouètes et confiture, avocats, concombres, tomates, fruits frais et boissons chaudes.

De retour au campement, un goûter vous attend composé de boissons chaudes, de cacahouètes grillées, de pop corn et petits gâteaux secs.

Le dîner est toujours composé d’une soupe faite « maison » avec des légumes bio en provenance du jardin potager de Mbahe Farm (potirons, pois, courges, lentilles ou légumes variés) puis d’un plat à base de poulet, de bœuf, d’agneau ou de poisson accompagné de riz complet, de semoule, de pâtes ou de patates douces avec de la salade ou une variété de légumes frais (carottes, chou-fleur, brocolis, de chou kale, de courges..). En dessert, dégustez des fruits frais et des gâteaux secs.

Des aliments frais sont approvisionnés tous les 3 jours et toute la nourriture est conservée au frais dans des glacières.

 Quels petits snacks dois-je apporter ?
Si vous avez quelques préférences pour des snacks énergisants ou des produits respectant votre régime, ramenez les avec vous. Vous pouvez aussi apporter des boissons en poudre à ajouter dans votre gourde d’eau telle que Gatorade, powerade… Mais attention, prenez juste ce dont vous avez besoin ; Vous devez les transporter dans votre sac pendant 8 jours et le poids risque de vous ralentir ! Les repas fournis par SENE sont complets et procurent suffisamment d’énergie pour vos journées de marche.

De quel équipement ai-je besoin ?
Veuillez vous référer à notre liste. Il est important de la suivre scrupuleusement. SENE fournit tous les équipements de camping sauf les sacs de couchage et les matelas. Votre guide vérifie votre équipement avant l’ascension, s’il vous manque quelque chose, vous le louez à petit prix.

Quels types de tentes utilisent SENE?
Des tentes « Mountain Hardware Trango 3.1 » (de marque américaine) et une grande tente plus large pour les repas de type ‘Cabela’s Outback Lodge’ spécialement conçue pour un grand groupe (plus de 10), sont utilisées pour nos clients.

Quelles précautions de sécurité sont prises par SENE ?
Deux fois par jour, nos guides entrainés au premier secours en montagne et à la haute altitude, surveillent les battements du cœur et la saturation en oxygène de chaque grimpeur avec un oxymètre. Nous transportons un sac hyperbare pour ceux qui ressentent de sévères symptômes du mal des montagnes lors de la montée finale.

Comment être sûr que l’eau est potable ?
L’eau potable fournie durant l’ascension est filtrée par un purificateur « pompe » de marque suisse, Katadyn®. Nous transportons aussi des pastilles pour purifier l’eau en cas d’urgence.

Est-il possible de prendre une douche pendant l’ascension ?
Des douches chaudes sont prévues avant et après l’ascension. Durant l’ascension, vos guides vous apportent de l’eau chaude matin et soir pour un lavage au gant.

Que se passe t’il si je ne peux atteindre le sommet et que je dois redescendre ?
Dans toutes les expéditions de SENE, il y a suffisamment de guides pour que l’un d’eux accompagne le malade en bas de la montagne. Selon le jour de l’ascension celui qui descend plus tôt retourne soit, au camp de base où il retrouve les autres grimpeurs après leur ascension jusqu’au sommet soit, va jusqu’aux cottages de Mbahe Farm, à un hôtel à Moshi ou à l’hôpital selon les circonstances. Le guide accompagnateur et les transferts sont inclus dans le prix total de votre ascension. Restent à votre charge le coût des repas, des nuits d’hôtels et des nuits à Mbahe Farm supplémentaires.