FAQ: Tanzanie

Logistique du voyage en Tanzanie

SENE prévoit-il une assurance santé dans ses séjours ?
L’assurance santé n’est pas comprise dans le devis du séjour. Nous vous conseillons de vérifier auprès de votre assureur santé, les garanties de frais médicaux à l’étranger ou de souscrire une assurance santé internationale ou une assurance évacuation.

Puis-je utiliser mes cartes de retrait ou de crédit en Tanzanie ?
Il y a des distributeurs automatiques d’argent de banques tanzaniennes ou internationales à Moshi et Arusha. La plupart des banques françaises/européennes permettent le retrait dans ces machines. Vérifiez cette accessibilité auprès de votre banque. Vous pouvez retirer des Shillings tanzaniens avec votre Visa ou MasterCard dans des bureaux de change. Beaucoup d’hôtels et restaurants n’acceptent pas encore le paiement par carte de crédit ; lorsqu’ils acceptent, ajoutez un prélèvement de 5 à 10% de charge d’encaissement. Pensez à informer votre banque de votre départ en Tanzanie.

Dois-je changer de l’argent en Shillings tanzaniens ou puis-je payer en devises étrangères ?
Nous vous recommandons de changer un peu de votre monnaie en Shillings tanzaniens pour payer quelques petits articles du quotidien. Les magasins et restaurants locaux font payer en Shillings. Si vous utilisez des dollars américains, le taux de change sera élevé. Dans les magasins de souvenirs, nous vous conseillons, par exemple, de payer en Shillings, le prix sera plus bas. S’il vous reste des Shillings à la fin du séjour ceux-ci peuvent être utilisés pour offrir des pourboires au personnel. Ne transportez que des petits billets de la devise choisie car il peut être difficile d’obtenir de la monnaie.

Est-il possible de se procurer des piles en Tanzanie ?
Les piles de type AAA, AA et D (de marque Energizer et Duracell) sont disponibles à Moshi et Arusha et dans la plupart des hôtels. Les batteries spécifiques d’appareil photo sont plus difficiles à trouver. Les piles étant généralement moins chères dans les pays occidentaux, il est peut être bon d’en apporter en plus.

Aurai-je accès à l’électricité (pour charger appareils photos, batteries, rasoirs, sèche cheveux…)
Il est toujours possible d’arriver à Nairobi par avion puis, d’être transféré jusqu’à la région du Kilimandjaro La plupart des lodges et campements de brousse ont des prises électriques même si la puissance du courant peut varier et que ceux qui utilisent des générateurs les éteignent durant la nuit. La Tanzanie utilise du 230 volts (courant alternatif). Si vous emportez des appareils à 120 volts vous avez besoin d’un transformateur et d’un adaptateur de prise. Les prises tanzaniennes sont identiques aux prises anglaises (vous trouvez parfois des prises du style français). Nous vous recommandons de n’apporter que le minimum en matériel électrique. Il n’y a pas d’électricité sur le Kilimandjaro.

Puis-je téléphoner ou utiliser internet en Tanzanie ?
Les appels téléphoniques peuvent être assez chers mais surtout peu fiables. Si vous souhaitez utiliser le téléphone de votre guide alors que vous êtes en safari ou sur le Kilimandjaro, vous pouvez vous procurer des cartes téléphoniques avec un crédit de 5,000 ou 10,000 shillings (environ 3€ ou 5€), cela vous permettra d’appeler l’international.

Vous trouvez facilement des cafés Internet dans toutes les grandes villes comme Moshi et Arusha. La connexion est relativement rapide et à bas prix (environ U.S. $1 par heure). Vous n’aurez pas d’accès Internet sur le Kilimandjaro ou à Mbahe Farm. Aujourd’hui, certains lodges proposent une connexion Internet à un prix plus élevé que dans les cafés Internet de la ville.

Ai-je besoin d’un visa pour entrer en Tanzanie ?
Oui, un visa est obligatoire pour rentrer en Tanzanie. Il est possible de vous le procurer avant le départ dans l’ambassade tanzanienne de votre pays ou en passant par un spécialiste de démarches consulaires. Vous pouvez aussi l’obtenir à votre arrivée à l’aéroport en Tanzanie. Le prix du visa est de U.S $50 (seulement en cash) pour les ressortissants européens. Il n’est pas demandé de photos d’identité.

La culture Tanzanienne

Les pourboires en Tanzanie, quelles sont les règles traditionnelles ?
L’usage du pourboire est une coutume et une tradition en Tanzanie. C’est un signe d’appréciation pour un service de bonne qualité. Ils ne sont jamais compris dans la note des bars et restaurants. Il est convenable de laisser entre 5 et 10% à votre serveur si celui-ci vous a satisfait. Ils sont agréablement appréciés pour les petits services (porteurs, laveurs de voitures dans les hôtels,…), environ 0.5 à 1€ (ou 1–2,000 shillings). Ils ne sont pas demandés dans les restaurants des lodges où vous hébergez. Le prix du taxi se négocie à l’avance pourboire inclus.
Concernant les pourboires aux guides et porteurs de SENE, veuillez vous référer à notre politique (document remis lors de votre réservation ou sur demande).

Les plats culinaires tanzaniens ? Aurais-je la possibilité d’y goûter ?
Les plats typiques tanzaniens sont le Ugali (un porridge à base de farine de maïs), le Chapati (une sorte de crêpe épaisse), le kachumbari (salade à base de tomates, concombres et poivrons), nyama choma (viande de bœuf, chèvre ou poulet cuits au barbecue) et le mchiche (épinards). Les plats typiques provenant de la région du Kilimandjaro sont le ndizi nyama (un plat en sauce à base de banane et de bœuf) et le makande (un plat en sauce à base de maïs et haricots secs).
Après chaque ascension, SENE organise un repas de célébration composé de quelques uns de ces mets. Lors des safaris en camping, le chef cuisinier prépare aussi quelques plats locaux pour les repas.

Puis-je acheter des souvenirs de Tanzanie ?
Vous avez beaucoup d’occasions d’acheter des souvenirs, soit dans les magasins locaux de Moshi ou de Arusha soit dans les lodges lors de votre safari. Si vous souhaitez vous offrir un une Tanzanite, rare et magnifique pierre précieuse provenant seulement du Nord de la Tanzanie, demandez à votre chauffeur de vous déposer au centre du patrimoine culturel (Cultural Heritage Center) à Arusha.

Que dois-je savoir à propos du Swahili, langue nationale de Tanzanie ?
Le Swahili est la langue la plus utilisée par tous les Tanzaniens et la deuxième langue la plus employée et comprise en Afrique (après l’arabe). Plus de 50 millions de personnes parlent swahili en Tanzanie mais aussi au Kenya, Uganda, Rwanda, à l’Est du Zaïre et dans quelques parties des autres pays voisins. Le Swahili est une langue originaire de la côte Est du sud de la Somalie, du Kenya, de la Tanzanie, du Nord du Mozambique et des îles de Lamu, Zanzibar et Pemba. Seul 2 millions de personnes sont d’origine Swahili, la première langue de beaucoup de Tanzaniens étant celle de leurs tribus. Mais, le nombre de personnes ayant comme première langue le Swahili a augmenté depuis que Julius Nyerere, le 1er président de la Tanzanie, a créé une loi après l’indépendance pour que le Swahili soit la langue utilisée à l’école primaire afin de réunifier le pays.

Voici quelques mots utiles…
Hujambo? – Comment allez-vous
Karibu – Bienvenue ou je vous en prie
Maji – Eau
Sijambo – Je vais bien
Asante – Merci
Maji moto – Eau chaude

Santé et Sécurité

Quels vaccins sont nécessaires avant mon séjour en Tanzanie ?
Consultez votre médecin et renseignez vous auprès d’un institut Pasteur à côté de chez vous pour les dernières mises à jour des recommandations. Les touristes en provenance d’Europe et des États-Unis n’ont officiellement pas besoin d’être vaccinés contre la fièvre jaune en cas d’entrée directe en Tanzanie ou à Zanzibar. Une vaccination contre la fièvre jaune est éventuellement exigée pour les personnes en provenance d’un pays à risque. Le vaccin demeure cependant conseillé. Nous invitons aussi nos clients à se vacciner contre les hépatites A et B, la méningite et la typhoïde. Vérifiez que vos vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la polio, ROR (rubéole, oreillons, rougeole) sont à jour. Pensez à vous faire vacciner au moins 2 mois avant votre séjour.
Un traitement antipaludéen est recommandé. Veuillez consulter un médecin pour plus de précision. Les médicaments prophylactiques les plus courants sont Malarone, Doxycyline, Chloroquine, Paludrine, et Primaquine.

Quelles précautions dois-je prendre pour éviter les problèmes d’estomac ?
Ne buvez pas de l’eau du robinet, buvez seulement de l’eau en bouteille, de l’eau bouillie (pour thé et café) ou de l’eau filtrée grâce à un purificateur (comme le système de filtration Katadyn utilisé par SENE en montagne). Toutes les boissons servies en bouteille sont sans danger. Pensez à vous laver les mains avec du savon régulièrement, toujours avant les repas ou avant de toucher la nourriture. Evitez la nourriture vendue dans la rue. Ne mangez que des fruits que vous pelez comme les bananes et les oranges, à moins que ces fruits n’aient été préparés par le personnel de SENE. Nous sommes soucieux des pratiques sanitaires lorsque nous préparons les repas ou snacks.